Sofrana : Bétails vifs et produits d'abattoir

La dinde : races - élevage

Sa chair n'est pas la plus fine, mais certainement la plus savoureuse des animaux de la basse-cour.
Originaire d'Amérique centrale, le dindon fut introduit en Europe par les Espagnols. La tradition veut que le premier dindon mangé en France fût servi aux noces de Charles IX en 1570.

L'élevage familial est, quant à lui, relativement récent ; seuls les fermiers le pratiquaient auparavant en raison des nombreuses difficultés qu'il représentait. Fragile dans son enfance, le dindon est cependant très robuste dès qu'il est parvenu à l'âge adulte.

Une race de petite taille (cinq kilos) récemment créée et de nouvelles techniques de prévention des maladies ont considérablement modifié les conceptions de l'élevage, le rendant plus accessible à tous. Oiseau bruyant et volumineux, aux colères proverbiales, le dindon doit peut-être aux truffes la célébrité qu'il mérite.

Son élevage, bien que facile, ne présente par contre, sur le plan de la vente, qu'un intérêt limité.


LES DIFFÉRENTES RACES DE DINDONS

Il est préférable d'élever de petites races plutôt que des grosses (dinde de Noël), aussi coûteuse à l'éleveur qu'à l'acheteur.

De corps robuste, bas sur pattes. le dindon a ta tête et la partie supérieure du cou dénudées et pourvues de pendeloques ou de caroncules turgescentes. Son plumage varie, selon les races, du blanc au noir en passant par les tons bronzés, cuivrés ou dorés.

LE DINDON NOIR DE SOLOGNE  dindon noir sologne Poids: dindon: 10à12,5kg ; dinde: 6à7,5kg
Variétés : une seule variété.
Bagues: dindon 27 ; dinde 24mm
LE DINDON NOIR DU BOURBONNAIS  dindon noir bourbonnais Originaire du Bourbonnais
Poids : un peu moins lourd que le dindons de Sologne
Variétés : noire
LE  DINDON NOIR DU GERS  dindon noir du gers Originaire du Gers dans le Sud-Ouest de la France
Poids - dindons : 10 à 13kg ; dinde : 7 à 8kg
Variétés : noire
 LE DINDON NOIR DE NORMANDIE  Originaire de Normandie
Poids - dindons : 8à10kg ; dinde : 6à7kg
Variétés : noire

 

LEURS MOEURS

Semi-sauvages, ces gros oiseaux au vol lourd aiment à se promener et se nicher dans les arbres. Olivier de Serres considère le dindon comme "l'emblème de la sottise et de l'orgueil" sans doute à cause de sa façon de se pavaner en se rengorgeant de glouglous devant les femelles. A l'état sauvage comme en captivité, ces mâles se montrent d'humeur fort querelleuse à l'égard des autres volailles et même entre eux. Leur caractère ombrageux les entraîne parfois dans de telles batailles que l'un sinon les deux combattants risquent d'y trouver la mort. Leur agressivité peut également s'exercer contre tout intrus pénétrant dans leur domaine, "leur" basse-cour, qu'il soit volaille, chien ou homme. Les dindes sont d'excellentes mères qui élèvent leur progéniture avec sollicitude ; elles sont souvent recherchées pour couver les oeufs de poules ou de pintades lorsque ces dernières sont de mauvaises mères.

LE DOMAINE DES DINDONS

Ils ont besoin d'un vaste terrain, de 100 à 120 mètres carrés pour un dindon et six à huit dindes. Ce terrain sera planté de nombreux arbres qui, en toutes saisons, leur serviront la plupart du temps de perchoir et de dortoir et clôturé sur une hauteur de 2 mètres par un solide grillage. Originaires des régions sèches, ces oiseaux craignent l'humidité, le terrain devra donc être le plus sec possible.

Les dindons recherchent eux-mêmes leur nourriture : herbes tendres, baies, grains, insectes, etc., il leur faut donc un terrain approprié à leurs besoins, un local pour les jeunes, fragiles pendant leur croissance, et un simple abri pour les adultes qui sont, eux, sont très résistants.

Le caractère batailleur du mâle exclut la possibilité de le faire vivre avec d'autres espèces.

LA PRODUCTION DES DINDONNEAUX

Le dindon ne peut se reproduire qu'à partir de l'âge de un an pour la femelle et de dix-huit mois pour le mâle. Les mâles sont de bons producteurs pendant cinq ans, les femelles de bonnes pondeuses pendant trois ans. La reproduction, surtout celle des grosses races, est beaucoup plus tardive que celle des autres oiseaux de basse-cour.

Comme la dinde est excellente couveuse, il est possible de la laisser couver elle-même, dans son enclos, mais pour obtenir un élevage rentable il vaut mieux récolter les oeufs et les confier à une dinde couveuse ou une poule.

Extrêmement fragiles dans les premiers temps de leur existence, les dindonneaux, qui craignent surtout l'humidite, réclament des soins attentifs. Deux modes  pourront être envisagés.

- Les petits restent avec leur mère : il faudra leur offrir un local bien sec, chaud et clair. Dès l'âge de un mois, s'il fait beau, ils pourront sortir, toujours avec elle, dans l'enclos.

- L'élevage en poussiniére est plus sûr, mais il est aussi plus long. Les dindonneaux ne sortent qu'à l'âge de deux mois, deux mois et demi, c'est-à-dire quand la "crise du rouge" sera terminée. Elle correspond à une modification de l'organisme pouvant se comparer à une crise pubertaire. Les proliférations charnues du cou du dindonneau se developpent pendant cette periode. L animal devient plus faible et particulièrement sensible aux maladies, notamment à l'histomonose.

 

Home Volailles La dinde Races - Elevage

Hot line SOFRANA

Ouverture Lundi - Vendredi, 9:00 - 18:00

Calendrier des évènements

Sommet de l'élevage COURNON - Octobre 2017

SIPSA ALGER - Octobre 2017

Salon International de l'Agriculture - Février 2018

SIMA - Février 2018

Nos Réseaux Sociaux

Les bureaux de SOFRANA

1

Sofrana, Bassussary, France

Tel: (33 0) 559522992, Mail: sofrana@wanadoo.fr
2

Sofrana Istanbul, Istanbul, Turquie

Tel: (26 4) 2212820, Mail: sofranao@sofrana.fr